[Background] Air-ghost L'orphelin

    Partagez
    avatar
    Hysumia
    Habitué du forum
    Habitué du forum

    Féminin Messages : 143
    Date d'inscription : 31/08/2009
    Age : 27
    Localisation : Chateau d'Amakna

    [Background] Air-ghost L'orphelin

    Message par Hysumia le Lun 31 Aoû - 13:41

    Je me présente: Je suis un sram nommée Air-ghost. Je suis nées dans les fin fond de bonta a se que ma raconter la directrice de l'orphelinat. Mes parents seraient sois disant mort d'une grave maladie.
    A l'âge de mes 16 ans il était temps pour moi de quitter se maudit bâtiment et de vivre ma propre vie. J'ai donc quitté l'orphelinat pour me chercher des amis et une guilde. Hélasse aucune ne me plaisait vraiment. Je rodais de jours et de nuit dans les plaines d'amakna toujours a la recherche de cette fameuse guilde dans la quelle je serais heureux.
    Je commençais à avoir soif et faim, je fatiguais de plus en plus a force de marcher sans m'arrêter...
    Au loin je distinguais une silhouette d'une petite maisonnette avec une délicieuse odeur de tofus griller. J'en avais l'eau à la bouche. Je m'imaginais déjà voler le plat que préparaient les propriétaires de la maison. Je me mis en mode "invisibilité" histoire que les gens ne me voyant pas approcher de la petite maison. J'avançais a pas de loup en direction de la porte d'entrée. L'odeur me rendait fou, j'avais la dale. La porte était entre ouverte, je l'ouvris discrètement et rentra dans la cuisine toute en bois d'orme. Une jolie sadidette faisait la vessaile le dos tournée, a sa droite un osa un peu plus âgé lisait le journal vautrée sur le canapé. Je me faisais de plus en plus discret.
    Je me précipitai sur le plat encore tous chaud, le pris dans mes mains et courus en direction de la porte. Je m’arrêtais aussitôt. Un crakeleur apparus comme par magie devant la porte d’entrée. Et oui l’invisibilité ne marchait pas sur le plat et l’osa à vu le plat survoler la cuisine. Sous un mouvement de panique je l’acha le plat qui explosa au sol. La sadidette me lança une ronce insolente. Zut j’étais découvert. Je ne savais plus quoi faire a se moment là. Le vieil osa s’approcha de moi calmement et me tendis sa main. Je ne savais plus quoi faire j’était perdu j’avais fais une mauvaise chose « voler ». Je suis resté immobile en le fixant des yeux. D’un coup il recula pour mieux m’examiner. Il fit un sourire et d’un geste de main me proposa de m’assoire a leurs table. Je ne bougeais pas, j’avais trop honte de se que je venais de faire. La jeune sadidette avais mis 3 assiettes sur la table. Le vieil homme pris une chaise du salon et la plaça en bous de table et me demandas de masoir sur la chaise. J’exécuta son ordre et m’assis avec délicatesse. Le plat était posé sur la table, l’odeur me faisait frissonner mon squelette, l’eau recommençait à monter le long de ma gorge. J’avais vraiment faim j’en pouvais plus…
    La jeune sadi coupa une des cuisse du tofus et la posa dans mon assiette accompagner de pomme de terre cuit a la vapeur. Je n’osais pas toucher à la nourriture qui m’appelait devant moi. L’osa me fis un signe de tête pour me dire que je pouvais manger a ma faim. Je commençais à prendre confiance en moi. Pendant le repas ils essayaient de nouer le dialogue avec moi. Ils me demandèrent mon nom, d’où je venais, quesque je cherchais, ils sont présenter chaque un leurs tours. L’osamodas se nommais Diabolix et la charmante sadidette assise à coté de lui s’appelais Sylvia. Ils me proposèrent de rester chez eux le temps que je me rétablis. Plus les jours passaient plus je sympathisaient avec eux. Diabolix et Sylvia était des miliciens espions de bonta. Plutôt de forts aventuriers. Ils m’entrenairent au combats, pour me muscler j’allais couper du bois avec Diabo, j’apprenais la vie avec Sylvia, Mes journées étaient bien charger. Pour nowel, ils m’on même offert une pano air dala. J’étais très ému. Le soir je me servais de ma cape pour dormir. Je l’avais toujours sur moi.

    Quelques semaines plus tard je commençais à me débrouiller tous seule pour couper le bois. Diabo était partis couper du chêne un peu plus loin dans la forêt. La nuit commençait à tomber. Il ne revenait pas. Je commençais à paniquer. Je me suis lancé à sa recherche. 200 mètres plus loin le long d’un sentier était étaler un corps d’homme qui perdait du sang qui ruisselait le long de l’herbe. Je me précipitais sur le corps…
    C’était Diabolix… Je me mis à fondre en larme, frappais sur le sol le plus fort que je pouvais, cris comme un hystérique
    Il était mort. Poignarder dans le dos. Toujours en larme je ramenais le corps à la maison. Sylvia toute apeurer crias en s’étalent sur le sol. Je ne savais plus quoi faire. Tout le bonheur que j’avais vécu avec eux disparut pour laisser place à la tristesse et la haine. Je pris Sylvia très fort dans mes bras et lui promis de retrouver le meurtrier qui avait tué son mari. Je leurs devais au moins ça…
    Sylvia me donna sa dragodinde pour moins me fatiguer. Je pris la monture et partis au plein galop en direction du petit sentier ou j’avais retrouvé le corps de Diabo quelque minute au paravent. Ma vie avais enfin un sence, retrouver le meurtrier de l’osamodas qui m’avait recueillir et élever comme son fils…


    [hrp/]Malhereusement se rôle playing n'oras pas de suite. Car mon ami c'est fait hacker. Donc pour respec envers lui je ne continurais pas la suite...[\hrp]

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 14:34